Blancs Liquoreux

De part et d’autre de la Garonne, entre Langon et Cadillac, une petite région s’est spécialisée dans l’élaboration de vins blancs liquoreux, parmi lesquels les sauternes, qui jouissent d’une renommée mondiale.

Ces vins doux doivent leur existence à une curiosité de la nature et à la présence d’une petite rivière landaise entièrement couvert d’une voûte de feuillages : le Ciron, qui se jette dans la Garonne. La rencontre de ses eaux froides avec celles plus chaudes de la Garonne donne naissance à un microclimat particulier, fait de  brumes matinales suivies d’après-midi ensoleillés, qui favorise l’action du Botrytis cinerea, le champignon de la “pourriture noble”.

Celle-ci se développe sur les grains de raisin avant de les dessécher sans les faire éclater et permet de concentrer les jus à l’intérieur des baies, donnant ainsi des moûts d’une grande richesse en sucre. Le développement de la pourriture noble (ou botrytisation) étant irrégulier sur les baies, il faut vendanger en plusieurs fois, par “tries”(passages) successives, en ne ramassant à chaque fois que les raisins dans l’état optimal.

Dans cette région, on distingue six AOC dédiées aux liquoreux, des vins généralement issus d’assemblage (sémillonsauvignon et parfois muscadelle). Les appellations reines – sauternes et barsac (dont certains crus figurent au classement de 1855, Château Yquem en tête) – bénéficient pleinement des effets du Ciron. Un peu plus éloignées de la rivière, les quatre autres (sainte-croix-du-montloupiac et cadillac sur la rive droite de la Garonne, cérons sur la rive gauche) profitent également de ses effets, mais donnent souvent des vins un peu moins liquoreux, voire parfois moelleux.

 

Vous trouverez dans notre magasin :

Clocher Saint-Martin : Situé dans l’appellation Cadillac, c’est un vin à la robe limpide et brillante à la teinte dorée et franche. Nez de fruits confits (abricot, coing). La bouche est ample et chaleureuse, laissant une finale capiteuse. Bonne capacité de vieillissement. 9.85€

Château Fontebride : Second vin du Château Haut-Bergeron. Il est plus dans la douceur et la légèreté que son grand frère. Excellent rapport qualité/prix, au nez on trouve de belles notes de vanille, c’est un Sauternes très expressif doté d’une belle longueur en bouche. 19€

Château Haut-Bergeron : Valeur sûre de l’appellation Sauternes. Depuis 1820 c’est le travail passionné d’une succession de 9 générations avec une sélection de terroirs historiques de Sauternes jouxtant pour certains son illustre voisin le Château Yquem. Les années 2000 marquent un changement de style avec une recherche incessante d’équilibre alliant intensité, fruit, fraîcheur et longueur. Il est important de jouer avec le contraste salé sucré. Le moment idéal pour cela reste l’apéritif avec des toasts au foie gras, roquefort et autres charcuteries. 31€ (disponible en demi-bouteilles)

Château Climens: Classé Premier Cru de Sauternes en 1855, le Château Climens aussi appelé «Le Seigneur de Barsac ». Situé au sommet de cette appellation depuis toujours liée à celle de Sauternes, il en représente l’excellence. L’élégance et la complexité légendaires de ce vin lui viennent en effet, outre des soins exclusifs de ses propriétaires successifs, de son incomparable terroir de sables rouges sur calcaire. Sublimé par la pourriture noble, son unique cépage le Sémillon y trouve une expression exceptionnelle. 94€

Château Yquem : Le château d’Yquem est un nom qui appartient à la légende du vin. C’est le seul Premier Cru Supérieur Classé de Sauternes et du Barsac dans le classement de 1855.
Robe or brillant. Nez intense de fruits mûrs (mirabelle, abricot, notes exotiques de mangue) et de fruits très secs (figue, raisins secs, coing) auxquels succèdent des notes de fruits blancs. Le nez évolue ensuite vers des notes plus épicées. En bouche, l’attaque est somptueuse, d’un volume et d’une amplitude rares. La suavité et la structure tellement pleine de ce vin vous emportent vers un plaisir gustatif intense, où tout est harmonie, opulence et raffinement, simultanément. Disponible en 2006, en demi-bouteilles. 246€


Newsletter

Remonter