Le Vignoble Maconnais

Surnommé “le grenier à vins de la Bourgogne” et incarnation de la Bourgogne sudiste avec son climat ensoleillé, le Mâconnais, cher à Lamartine – Milly, son village, est vinicole, et lui-même possédait des vignes –, représente à lui seul le quart du vignoble bourguignon.

La région s’étend sur 50 km entre Tournus et Mâcon. Des chaînons calcaires forment les monts du Mâconnais, surgissant en éperons spectaculaires sur les sites des roches de jumelles de Solutré et de Vergisson, où l’on produit le vin local le plus réputé, le pouilly-fuissé, l’une des cinq appellations communales avec pouilly-loché, pouilly-vinzelles, saint-véran et viré-clessé.

Des AOC à l’origine exclusivement de vins blancs nés de chardonnay, des vins fruités et ronds, parfois opulents, complétés par une forte production en AOC régionales mâcon (qui propose aussi des rouges issus de pinot noir et quelques rosés) et mâcon-villages (exclusivement blancs). Le Mâconnais est donc un spécialiste du vin blanc (85 %). La région ne dispose, pour le moment, d’aucun premier cru, mais une demande de reconnaissance de certains terroirs de grande qualité est en cours.

Remonter