Côte de Beaune

La Côte de Beaune est situé dans le prolongement sud de la Côte de Nuits, depuis Ladoix-Serrigny jusqu’à Chagny. Elle est presque deux fois plus grande que sa voisine, plus large également et présente un paysage de coteaux aux formes douces et arrondies, et les raisins y murissent souvent quelques jours plus tôt.

Des raisins qui se partagent entre chardonnay et pinot noir, même si les grands blancs font la réputation de la Côte de Beaune. Celle-ci produit ainsi près de 60 % de vins rouges. Une région polyvalente donc, qui possède une vaste palette de sous-sols et d’expositions.

Entre les deux célèbres collines qui composent ses deux extrémités et font sa réputation (colline de Corton au nord et colline de Montrachet au sud), c’est une ceinture presque continue de premiers crus et de villages aux noms prestigieux : Pommard et Volnay, dédiés aux rouges, Meursault et Puligny-Montrachet, qui préfèrent les blancs, ou encore Chassagne-Montrachet et Beaune, qui aiment les deux couleurs. D’autres villages moins célèbres proposent aussi de belles découvertes : Aloxe-Corton, Ladoix, Pernand-Vergelesses, Savigny-lès-Beaune, Chorey-lès-Beaune, Montéhlie, Saint-Romain, Auxey-Duresses, Blangy, Saint-Aubin, Santenay ou les Maranges.

Ici, comme en Côte de Nuits, la hiérarchie des appellations bourguignonnes est respectée: AOC régionales, communales, premiers crus et grands crus. Mais la Côte de Beaune présente la particularité de posséder trois fois moins de grands crus (sept) que sa voisine nuittone (vingt-quatre). Des grands crus essentiellement dédiés aux vins blancs : six d’entre eux naissent du seul chardonnay (corton-charlemagne, montrachet, bâtard-montrachet, bienvenues-bâtard-montrachet, chevalier-montrachet et criots-bâtard-montrachet), le corton pouvant être produit en vin rouge et, plus rarement, en vin blanc.

Une région qui apour coeur économique la ville de Beaune, où sont implantées les institutions vineuses de la Côte d’Or, de nombreuses maisons de négoce historiques, dont certaines, plus que centenaires, possèdent aussi de grands domaines. C’est là aussi qu’a lieu chaque année l’un des temps forts de la viticulture bourguignonne et française : la vente des vins des Hospices de Beaune.

Remonter