Côte Chalonnaise

Situé entre Chagny et Saint-Gengoux-le-National, au sud de la Côte de Beaune, le vignoble de la Côte chalonnaise tire son nom de la ville de Chalon-sur-Saône, qui pourtant n’exerce plus aucune activité viticole. Un vignoble de transition entre la Côte d’Or et ses prestigieux grands crus, et le Mâconnais, spécialiste des vins blancs.

Longtemps éclipsé par la renommée de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits, ce petit vignoble propose des vins de caractère, en rouge comme en blanc, souvent d’un excellent rapport qualité-prix.

Des vins qui naissent sur un terroir à dominante calcaire qui plaît autant au pinot noir qu’au chardonnay, ainsi qu’à l’aligoté. Des cinq appellations communales de la Côte chalonnaise, trois respectent l’équilibre bourguignon pinot noir et chardonnay : Mercurey, Givry et Rully. Les deux autres ne proposent que des vins blancs : Montagny et ses vins de chardonnay et Bouzeron, seule AOC régionale bourguignonne dédiée au seul aligoté.

Si le vignoble chalonnais est dépourvu de grand crus, quatre de ses villages viticoles (hormis Bouzeron) propose nombre de premiers crus : quelques 140 climats sont ainsi revendiqués.

Remonter